Un guide pour tirer le meilleur parti de votre compresseur d’air

Jetez un coup d’œil à ces excellents conseils qui vous montreront comment tirer le meilleur parti de votre compresseur, et découvrez également de superbes accessoires.

Construire avec des compresseurs

Que faut-il savoir sur les compresseurs d’air ? Il suffit de les allumer, de brancher un tuyau et c’est parti !

Pas du tout ! Nous avons parlé avec un ingénieur qui conçoit des compresseurs pour une grande entreprise d’outillage et avec des professionnels qui ont passé des milliers d’heures à travailler avec des compresseurs. Ils nous ont donné quelques conseils pour tirer le meilleur parti de cet outil indispensable (mais aussi quelques histoires d’horreur).

Gardez les raccords de tuyaux propres

Vos tuyaux seront inévitablement traînés dans la saleté et la boue. Il est important de garder ces raccords propres, car la saleté dans les coupleurs finira par entraîner la saleté dans les tuyaux, et cette saleté n’aura qu’un seul endroit où aller : dans vos outils pneumatiques coûteux.

Les débris dans les outils sont une cause majeure d’endommagement des pistons et des joints toriques, et traîner des répartiteurs de tuyau avec un port inutilisé sur le sol est presque un pari sûr pour polluer vos tuyaux et vos outils. Suspendez les raccords de tuyaux à un chevalet de scie ou à tout autre objet à portée de main qui ne repose pas sur le sol, ou posez-les sur une surface propre. Vos outils vous remercieront.

Emportez des pièces de rechange

Une vanne défectueuse ou un tuyau coupé peut vous coûter beaucoup d’argent en temps d’arrêt. Évitez cela en gardant une réserve de pièces de rechange, notamment des corps de coupleurs, des bouchons de coupleurs, des manomètres, du ruban de téflon et des pièces de réparation de tuyaux.

Protégez les surfaces finies

Les coupleurs métalliques peuvent rayer et abîmer les planchers en bois et les plinthes. Enroulez du ruban adhésif en toile autour des coupleurs pour éviter d’endommager les surfaces finies. Si vous effectuez beaucoup de travaux de finition, envisagez d’investir dans des raccords composites non marquants.

Restez discret sur le chantier

Personne n’a envie de travailler toute la journée avec un compresseur bruyant. Voici les astuces les plus courantes pour obtenir un peu de tranquillité sur le chantier :

Placez les compresseurs derrière une planche posée sur un chevalet de scie.
Cachez-les de l’autre côté d’un véhicule ou au coin de la rue.
Gardez-les à l’extérieur lorsque vous travaillez à l’intérieur.
Mettez-les dans un placard (ne faites pas cela avec les modèles à gaz !).

Gardez les tuyaux et les outils au sec grâce à un filtre

Tout le monde n’a pas besoin d’utiliser un filtre anti-humidité, mais vous devriez l’envisager si vous travaillez dans des conditions extrêmement chaudes et humides. Le compresseur entraîne la condensation de la vapeur d’eau contenue dans l’air humide. L’excès d’eau dans la conduite finira par atteindre l’outil, ce qui pourrait provoquer des taches permanentes sur le bois non fini. L’eau réduira également l’efficacité de l’huile dans les outils, ce qui augmentera la friction nuisible et favorisera la rouille.

Mandrin pneumatique à verrouillage

Voici une astuce pour vous, les professionnels des pneus de poids lourds et de remorques. Il est important de vérifier régulièrement la pression des pneus lorsque vous transportez de lourdes charges, et cela peut prendre un certain temps pour ajouter seulement 5 livres à un pneu qui nécessite 75 psi. Gagnez du temps avec un mandrin pneumatique à verrouillage. Il suffit de régler la valve de pression de votre compresseur sur le bon réglage, de verrouiller le mandrin sur la tige de la valve et de partir. Vous pourrez alors consacrer votre temps à des tâches productives au lieu de rester penché sur huit pneus pendant 20 minutes.

Lire aussi :Choisir le tensiomètre selon votre budget /Pourquoi s’acheter un outil multifonction ? /Utilisation d’une ponceuse vibrante