Thé vert sencha ou matcha, quelles différences ?

Le sencha et le matcha sont tous deux des thés verts originaires du Japon. Bien qu’issus de la même plante (Camellia sinensis), ils se distinguent suivant certains points assez subtils ou plus distincts. Vous pouvez faire la différence en eux déjà à partir de leur forme et leur couleur. Le mode de culture et de fabrication sont aussi des étapes clés qui font leurs caractères.

Mode de culture

Le thé vert sencha est cultivé au soleil, ce qui contribue à sa richesse en polyphénols comme les catéchines. Contrairement au thé sencha, le matcha est cultivé à l’ombre. Les agriculteurs recouvrent les feuilles de nattes de bambou, de pailles ou de bâches en vinyle quand vient le moment de la récolte pour encourager la production de chlorophylle alors que les plantes tentent de compenser le manque de lumière.

Pour voir une préparation traditionnel du matcha

C’est cette technique qui donne au matcha sa couleur verte vive caractéristique. Il jouit donc qu’une qualité plus élevée en substances actives.

Fabrication

Le matcha est obtenu à partir des plus jeunes feuilles de théier finement triées, dépourvues de nervures et moulues en poudre très fine sur une pierre spéciale. Le sencha quant à lui provient de feuilles entières (n’importe lesquelles avec ou sans les tiges) séchées et découpées de façon grossière ou enroulées en forme d’aiguilles.

Les feuilles de sencha sont ventilées avec de l’air humide pour maintenir leur fraîcheur, puis vaporisées pour prévenir l’oxydation. Après refroidissement, elles sont pressées, séchées et préparées pour la distribution. Les feuilles peuvent être roulées selon les techniques de transformation spécifiques à la région de provenance.

 Préparation

La quantité de lumière fournie aux feuilles de thé dicte la saveur ainsi que les bienfaits nutritionnels et médicinaux de chaque type. Pour ce qui est du matcha, ce sont les feuilles en intégralité qui sont consommées. Vous bénéficiez de ce fait d’un large spectre de molécules actives et nutritives. Il faut suivre au préalable un procédé de préparation qui implique l’usage d’ustensiles spécifiques.

Retrouver pleins de bons conseils sur le choix, la préparation et la conservation du matcha sur ce site

Pour consommer le sencha, il faut opérer comme pour le thé classique. Les feuilles sont infusées dans de l’eau chaude à une certaine température et pendant un certain temps puis séparées de l’eau avant consommation de la boisson. Ainsi, vous n’obtiendrez pas le même apport quantitatif et qualitatif en antioxydants ou vitamines. Les deux types de thé se différencieront donc en termes de goût, d’intensité, d’aspect et de couleur.

Bien que le matcha soit connu pour être légèrement amer, il n’a pas autant d’arrière-goût piquant que le thé sencha.

Le prix

En général, le matcha est toujours plus cher que le sencha, du fait du long cheminement réalisé jusqu’à son obtention. En plus de nécessiter plus de soin, d’implication et d’habileté, le matcha de bonne qualité n’est issu que de régions géographiques spécifiques du Japon.

Les bienfaits

Les deux thés procurent des bienfaits qui proviennent des composés qu’ils contiennent. Par exemple, le matcha est connu pour sa teneur élevée en L-théanine qui est un acide aminé conférant un pouvoir relaxant au thé. Le sencha contient de la L-théanine mais en moindres quantités. Si vous souhaitez consommez l’un ou l’autre pour améliorer votre hygiène de vie, le matcha est sans nul doute le mieux recommandé.

Pour profiter d’une boisson légère et rafraîchissante, optez pour le sencha.

A lire aussi : Les meilleures meuleuses angle