Le port de la barbe présente-t-il des avantages pour la santé ?

Certaines études ont montré que la barbe pouvait abriter des bactéries dangereuses, tandis que d’autres ont constaté que la barbe permettait de réduire le cancer de la peau.

C’est une bonne protection contre le vent, les frottements et les blessures traumatiques. C’est aussi une tendance, donc nous voyons beaucoup d’hommes avec une forme de pilosité faciale.

Les avantages de la barbe pour la santé

La barbe peut :

Protéger la peau des dommages causés par le soleil. La barbe peut contribuer à protéger la peau des rayons UV nocifs, bien que le degré de protection puisse dépendre de la densité et de l’épaisseur des poils. “Vous aurez une certaine protection parce que les cheveux sont un support réfléchissant”, explique le Dr Harvey. “Même si certains rayons UV passent à travers, il y a une certaine diffusion de la lumière et c’est ainsi qu’ils aident à protéger des dommages causés par le soleil.”

Vous garder au chaud. La barbe peut ajouter une couche de protection à votre menton et à votre cou, vous gardant ainsi au chaud par temps froid. Plus la barbe est longue et fournie, mieux elle isolera votre visage.

Voir ici pour choisir votre tondeuse à barbe.

Problèmes courants des personnes qui font pousser leur barbe

Faire pousser une barbe n’est pas toujours facile. Et si votre barbe n’est pas correctement entretenue, elle peut devenir un signe avant-coureur de bactéries.

“Si vous ne nettoyez pas bien votre barbe, et que vous la laissez faire son petit bonhomme de chemin, vous pouvez parfois accumuler des levures et avoir des pellicules à l’intérieur de la barbe”, explique le Dr Harvey. “Dans ce cas, on observe une desquamation réactive sur le visage et une desquamation comme dans le cas des pellicules. Ces patients doivent donc être mis sous shampooing antifongique.”

Les producteurs de barbe sont également confrontés au défi des follicules incarnés qui entraînent des bosses connues sous le nom d’acné chéloïdienne.

“Certains hommes présentent une bosse cicatricielle surélevée appelée acné chéloïdienne du cou”, explique-t-il. “Nous leur proposons alors des antibiotiques topiques ou du Retin A pour ces raisons particulières”.

Conseils pour maintenir une barbe saine

Il faut du temps, de la patience et du dévouement pour faire pousser une barbe saine. Essayez ces conseils de toilettage :

Laissez-la pousser. Il faut au moins un mois pour faire pousser une barbe. Rangez le rasoir dans votre tiroir et donnez à votre barbe le temps de pousser. “Soyez patient avec le processus initial”, dit le Dr Harvey. “Cela ne va pas se faire du jour au lendemain”. Si votre pilosité faciale semble un peu indisciplinée, essayez de la brosser pour que tous les poils poussent dans la même direction.

Shampouinez votre barbe. Lavez régulièrement les poils du visage. Shampouinez votre barbe avec un nettoyant doux pour le visage ou un shampooing hydratant pour les cheveux afin d’éviter qu’elle ne devienne sèche et cassante. Vous pouvez également ajouter de l’huile d’olive ou d’autres huiles naturelles pour garder votre barbe douce.

Hydratez votre visage. Il est important d’hydrater la peau sous votre barbe. Sans une bonne hydratation, le corps produit un surplus d’huile, ce qui peut causer des éruptions.

Prenez du repos. “Souvent, les personnes qui sont stressées ou qui ne dorment pas bien peuvent avoir des difficultés à faire pousser leur barbe”, explique le Dr Harvey. “Je recommande donc toujours un bon repos”.

Mangez bien. Adoptez une alimentation saine pour que les follicules pileux soient correctement nourris. Pensez également à prendre de la biotine, une vitamine qui favorise la croissance des cheveux et des ongles.

Taillez vos cheveux. Que vous souhaitiez une barbe complète ou un look plus anguleux, procurez-vous les bons outils pour façonner votre barbe. Si vous n’êtes pas très à l’aise avec les tondeuses, consultez votre barbier pour un look plus soigné.

Lire aussi : Les différentes fonctionnalités d’une montre connectée/ Comment filmer ce que je vois dans mon télescope ?/Choisir le tensiomètre selon votre budget