Comment faire un manche de couteau pliant en bois ?

Lorsque vous utilisez régulièrement votre couteau pliant pour mener un certain nombre d’activités, il est certain que ce dernier ne va pas tarder à perdre sa garniture et son esthétisme et plus particulièrement son manche qui se dépare très rapidement. Néanmoins, vous avez toujours la possibilité de le restituer et de confectionner un nouveau manche. Vous pouvez concevoir un manche en bois : c’est la moindre des choses que vous puissiez faire. Comment faire alors un manche de couteau pliant en bois ?

Choisissez le type de bois à utiliser

C’est une étape qui détermine le type de poignet que vous souhaitez confectionner. Pour ce faire, vous devez d’abord opter pour le bois à utiliser, mais assurez vous qu’il soit correctement sec. Vous pouvez prendre comme option, l’olivier ou le chêne. Ce sont des bois résistants, sobres et durables. Néanmoins, vous devez faire en sorte que l’opacité du bois que vous aurez choisi ne dépasse pas 20 mm y compris son étai. Cela rend son utilisation plus confortable.

Des conseils ici

Rassemblez les matériaux nécessaires

Ici, il vous faudra d’abord détecter la veinule des différentes plaques constituant le poignet à mettre en place. Cela vous permet de réaliser de magnifiques calques. À travers les plaques du poignet se trouve la soie nouée par des cabochons. Ces derniers sont constitués des billots de métal déblatérés d’une tigelle de fer ayant une largeur qui équivaut au creux se trouvant au niveau de la soie.

D’un autre côté, vous avez la possibilité de couper de petites plaques si vous désirez voir pendiller votre couteau. De ce fait, vous devez laisser un pan de métal à l’extrémité du poignet. Vous pouvez aussi rajouter au poignet, une coque métallique qui se posera à proximité de la lame et un bouton au bout du poignet. Cela permettra de renforcer les plaques.

Autre sujet : Comment manipuler une trancheuse ?

Passez à la fabrication du manche de votre couteau pliant

Pour commencer, vous devez vous servir de la soie de votre outil pour circonscrire les différentes plaques sur le bois. Vous devez les représenter de telles sortes que l’une soit l’opposé de l’autre pour que la veinule soit la même des deux côtés du poignet. Par la suite, vous devez vous servir d’une sciotte pour couper les différentes plaques en tenant compte du dessin. Vous devez effectuer des dentelles moins épaisses afin qu’elles ne génèrent pas assez d’étincelles.

Pour redonner la même forme aux plaques, vous devez ajuster les bordures avec une ramette abrasive. Placez maintenant la soie de votre couteau sur le morceau de bois afin de retrouver facilement les creux. Installer le tout sur un support et transpercer les différentes plaques. Vous devez faire en sorte que l’opacité du poignet soit d’un millimètre de moins que les creux des pointes.

Dès lors, placez les pointes à travers la soie du couteau et frappez-les avec un asseau pour les aplatir tout en vous assurant que les plaques soient positionnées de par et d’autre du poignet. Pour finir, vous devez poncer la lame et le poignet avec une meule à disque.

Venez voir le test du couteau bearcraft